Switch to Accessible Site
Next-Generation Psychology Services.Helping YOU get proven results using the science of HEALTH, CHANGE & HAPPINESS.
Couple Therapy Session

Guide pour trouver un psychologue

                                               

Top 10 des moyens de trouver un psychologue

Si vous êtes présentement en réflexion quant au choix d’un(e) psychologue, comment devriez-vous procéder pour prendre une bonne décision? Trouver le/la bon(ne) psychologue peut s’avérer une tâche épuisante, tout spécialement au Québec où il y a plus de 7500 psychologues certifiés. De plus, le nombre de psychologues qui pratiquent au Québec est disproportionné par rapport aux autres provinces canadiennes, ce qui rend votre recherche d’autant plus ardue (près de 50% de tous les psychologues du Canada sont certifiés au Québec).

Que devriez-vous rechercher chez un(e) psychologue? Quelles approches devriez-vous considérer? Le type de diplôme et de programme est-il important? Ce sont toutes des questions importantes auxquelles vous devriez songer pendant votre recherche d’un(e) professionnel(le) capable de vous aider. Heureusement, vous trouverez ci-dessous une liste de conseils que vous pouvez utiliser afin de vous aider à prendre une décision. Voici les 10 facteurs majeurs que vous devriez considérer, selon mon opinion professionnelle et selon ce que mes clients m’ont dit être les facteurs les plus importants pour eux.


1. Soyez certain(e) que le ou la professionnel(le) que vous considérez est un(e) psychologue certifié(e). Vous avez peut-être déjà vu des termes tels que « thérapeute » ou « psychothérapeute » et avez automatiquement pensé qu’il s’agissait d’un(e) psychologue. Par contre, ce n’est pas nécessairement le cas. En général, n’importe qui au Québec, même ceux et celles ne possédant aucune expérience en santé mentale, peuvent se dire thérapeute ou psychothérapeute, et affirmer qu’il/elle pratique la psychothérapie. Toutefois, à la lumière de récents changements dans la loi, la psychothérapie peut seulement être pratiquée par un(e) membre enregistré(e) de l’Ordre des psychologues du Québec (OPQ) ou du Collège des médecins du Québec.


2. Vérifiez que la personne est bel et bien enregistrée à l’Ordre des psychologues du Québec en consultant le site web suivant:
http://www.ordrepsy.qc.ca/fr/public/trouver-un-professionnel/bottin-des-psychologues.sn L’OPQ à été mis sur pied par le gouvernement du Québec afin de protéger le public en quête de services psychologiques. Grâce à un rigoureux processus d’examen, l’OPQ s’assure que tout(e) candidat(e) ait les qualifications et l’expérience nécessaire pour être un(e) psychologue enregistré(e). Si vous habitez dans une autre province ou un autre pays, assurez-vous d’entrer en contact avec l’ordre professionnel qui certifie les psychologues dans votre région.


3. Assurez-vous que la personne ait un diplôme en psychologie clinique. Les psychologues sont formés à l’aide de protocoles de traitement qui sont soutenus par plusieurs études scientifiques. Même si les professionnels possédant d’autres diplômes peuvent vous aider, vous ne désirez sans doute pas que quelqu’un ne fasse que vous guider ou vous conseiller en vous fournissant des recommandations générales, alors que vous cherchez de l’aide par rapport à un problème émotionnel identifiable qui affecte votre vie.


4. Crédibilité. Exigez des qualifications supplémentaires. La personne travaille-t-telle seulement dans le secteur privé ou lui arrive-t-il d’également fréquenter les hôpitaux? Les psychologues qui Ĺ“uvrent dans les hôpitaux sont généralement dynamiques, enseignent à des étudiants qui deviendront des psychologues et sont impliqués dans la recherche de réponses à d’importantes questions scientifiques qui contribueront à l’avancement du domaine de la psychologie. Sont-ils approchés par les médias à cause de leur expertise? Sont-ils interviewés afin qu’on connaisse leur opinion quant à certaines questions? Lorsqu’un(e) expert(e) est ainsi convoité(e), cela est généralement signe qu’il/elle est un(e) professionnel(le) de confiance, possédant de bonnes connaissances.


5. Assurez-vous de choisir un(e) psychologue possédant un doctorat (PhD). Dans le passé, seule une maîtrise était nécessaire pour pratiquer en tant que psychologue au Québec. Toutefois, la loi a récemment changé et un doctorat (PhD) est maintenant exigé. L’obtention d’un doctorat en psychologie clinique nécessite généralement au minimum cinq années de formation, d’expérience et de pratique supervisée par un(e) psychologue enregistré(e), alors qu’une maîtrise peut être complétée en seulement un an. Cela ne signifie pas qu’un(e) diplômé(e) à la maîtrise ne vous conviendra pas. Par contre, puisque votre santé mentale est importante pour vous, vous désirez probablement choisir quelqu’un qui a bénéficié d’une plus grande période de formation supervisée.


6. Quelle approche devriez-vous privilégier? Dans votre recherche d’aide pour résoudre les problèmes qui affectent votre qualité de vie, vous désirez sans doute maximiser votre amélioration en utilisant une thérapie qui fonctionne en le moins de temps possible. Même si plusieurs types de thérapie se chevauchent l’une l’autre, des groupes de travail des Associations canadienne et américaine de psychologie ont reconnu que la thérapie comportementale et cognitive (TCC) a reçu le plus de soutien scientifique. À mon avis, optez pour l’approche dont la science a démontré l’efficacité. Pour plus d’informations sur la TCC et sur la manière dont cette approche peut vous aider, consultez mon site web au:
www.MontrealCBTPsychologist.com


7. Si un psychologue dit utiliser la TCC, il/elle devrait évaluer votre progrès. Un aspect important de la TCC est la mesure régulière des résultats du traitement à l’aide de questionnaires standardisés et objectifs, conçus afin d’évaluer l’efficacité dudit traitement. Plusieurs recherches ont démontré que de demeurer à l’affût de tels changements augmentent les chances de succès de la thérapie. Nombre de psychologues affirment utiliser la TCC, alors que pouvez-vous faire pour vérifier qu’ils disent vrai? Une bonne façon de tester l’honnêteté d’un(e) psychologue est de découvrir s’il/elle mesure les résultats avec vous. Demandez-lui simplement quel questionnaire il/elle utilisera pour faire le suivi des différents gains que vous obtiendrez. S’il/elle ne peut nommer le moindre questionnaire, vous devriez vous demander s’il/elle utilise vraiment la TCC. Pour un exemple de quoi rechercher, vous pouvez consulter cette page de mon site web: www.MontrealCBTPsychologist.com/Messervices.fr.html


8. Est-ce que la personne vous rappelle rapidement? Puisque vous êtes en train de chercher à obtenir de l’aide, un retour d’appel rapide est un bon indicateur de l’engagement du ou de la professionnel(le) à votre égard. Comment vous sentiriez-vous si vous demandiez de l’aide à quelqu’un et que vous ne receviez un appel de cette personne qu’après plusieurs jours, voire plusieurs semaines? Cela vous ferait-il sentir qu’il s’agit d’une personne de confiance? Lorsque quelqu’un me laisse un message, je prends son appel très au sérieux, même s’il ne s’agit que d’une demande d’informations ou de ressources. Je retourne tous mes appels dans les 24 heures. À mon avis, cela devrait constituer une norme pour toute profession de soutien et il s’agit d’un standard que mes clients ont toujours apprécié.


9. Degré de confort. Lorsque vous parlez à un(e) psychologue pour la première fois, essayez de remarquer la manière dont vous vous sentez. Êtes-vous confortable en sa présence? Est-il/elle poli(e)? Écoutent-il/elle, répond-il/elle à vos questions? Assurez-vous de prendre votre intuition en considération suite à la première rencontre avec la personne.


10. L’alliance entre vous-même et un(e) psychologue est un facteur critique. Des études on démontré qu’une alliance thérapeutique est le meilleur indice de succès en thérapie. Une alliance thérapeutique peut être décrite comme une relation professionnelle au sein de laquelle le psychologue est authentique et chaleureux, tout en faisant preuve d’empathie. Après la première rencontre, comment vous sentez-vous? Étiez-vous confortable avec la personne? Si un(e) psychologue respecte ces critères pour vous, c’est qu’il s’agit probablement de quelqu’un qui vous correspond.

En résumé, choisir le/la bon(ne) psychologue est un facteur essentiel de l’effort dont vous faites preuve pour surmonter les obstacles auxquels vous faites face. J’espère que les conseils de ce top 10 sauront vous être utiles!


Psychologue Montréal 1310 avenue Greene Suite 760 Montréal QC H3Z 2B2 (514) 605-7610